Persuadé que son enveloppe corporelle de beatmaker-rapper renferme l’esprit d’un chef Cherokee, Asagaya part depuis son Japon natal, MPC gavée de samples et katana en bandoulière, rejoindre ses terres ancestrales de l’autre côté du Pacifique. Un périple cinématographique sur fond de beats arides et de boucles d’instruments live, peuplé de bikers, de pingouins, de bisons et de chats, et qui verra le samouraï masqué croiser la route d’une brochette de personnages incarnés par autant d’intervenants soul, rap ou jazzy (Leron Thomas, Lorine Chia, Jay Prince, Afrodyete, Akua Naru).

Invoquant les esprits du hip hop des 90’s, les grosses goulées de dub que s’avale Asa pour tenir le coup finissent par donner à son voyage des airs de western sous peyotl que la production soigneuse de Guts termine de mettre en valeur.

 

 

 

 

ASAGAYA : LIGHT OF THE DAWN
(Jakarta Records – 2015)

LIGHT OF THE DAWN : LA SAGA WESTERN DU SAMOURAI ASAGAYA

 

Share This