Mergia le taxi, c’est sa vie. Peu désireux de retrouver la dictature Éthiopienne après une tournée US, c’est au volant d’une voiture jaune que le claviériste et accordéoniste Hailu Mergia décida de poursuivre sa carrière aux États-Unis dans les années 80.

L’homme en profita pour enregistrer quelques disques, des raretés rarissimes qui s’enfonçaient toujours un peu plus dans l’oubli jusqu’à ce qu’Awesome Tapes mette la main dessus et ait la bonne idée de les diffuser au plus grand nombre. Des titres purement instrumentaux, distillateurs de mélodies éthiojazz envoûtantes sur lesquelles se déverse un philtre funk qui vient en grossir le pouvoir hypnotique.

Cuivres, batteries et percus se répandent alors dans la pièce comme des fumées d’encens pendant que les Rhodes, Moog et piano à bretelles de Mergia agissent à la manière d’un puissant aimant à tympans. Difficile de ne pas se faire charmer comme un cobra dans son panier, d’autant que le guerrier Musicawi Silt est aussi de cette fournée.

The Daktaris, The Ex, Debo Band, Antibalas, nombreux sont les groupes étiquetés afro à s’être emparés de cette pièce maîtresse. Tous ont eu excellent goût.

 

 

HAILU MERGIA & HIS CLASSICAL INSTRUMENT
(Awesome Tapes From Africa – 2014)

HAILU MERGIA & HIS CLASSICAL INSTRUMENT

 

Share This