Afrobeat Airways 2 : Return Flight To Ghana 1974-1983

La formation des patrons de labels est assez floue à en juger le parcours de Samy Ben Redjeb, boss du label Analog Africa. Après une carrière de globe digger/Dj et un ratio paye/achat de disque qui n’était clairement plus à l’équilibre, il décide de se faire recruter par la Lufthansa pour sponsoriser sa recherche de galettes oubliées à travers l’Afrique. Ce n’est que quelques années après qu’il abandonne les consignes de sécurité pour continuer les voyages à travers la création de son label à Francfort, se lançant ainsi dans la résurrection des vieux génies de l’Afrique.

Analog Africa continue, comme l’avait pu faire aussi Soundway, l’exhumation de cette époque où l’épidémie de funk contamine l’Afrique, entrainant la mutation des musiques traditionnelles comme le highlife au Ghana. Et le travail semble immense à en juger par les excellentes compilations ou rééditions d’artistes ghanéens déjà parues ces dernières années. Car bien qu’appelée Afrobeat Airways 2 Return Flight To Ghana, c’est bien de highlife, le vieil oncle de l’afrobeat, dont il s’agit ici. Naturellement on y retrouve le triumvirat du genre avec le funky Rob, K. Frimpong et Ebo Taylor (qui joue encore), les seuls dont on peut trouver une réédition de leurs albums. Mais le label allemand propose aussi toujours un peu d’obscur avec le très bon Uppers International et son « Aja Wondo » ou le Complex Soundz et leur funky « God is Love », le reste aurait droit à autant d’éloge.

Cette suite d’Afrobeat Airways démontre encore une fois qu’Analog Africa reste une des meilleures agences de voyage pour l’Afrique et Samy Ben Redjeb, un bien bon pilote. Cette compilation, qui est peut être légèrement en dessous de celles déjà éditées dans le passé, devrait quand même réjouir les aficionados du genre.

 Julien Renou

Afrobeat Airways 2 : Return Flight To Ghana 1974-1983 / Sorti le xxx sur Analog Africa