Non classe

article placeholder

Astrobastard / Crumbs County Delights

Deuxième volume pour nos affectueux et attachants aliens nous conviant a un festin 5 étoiles, agrémenté de cryptonite, oscillations astéroidales et autres intestins greles des plus alléchants, qui intégrera a coup sur le podium des guides Michelin du futur. Si on sait que la saga épique "Bastards have landed"" (en hommage au leitmotiv de Derek pour les incultes) est inspirée de l oeuvre pérenne cinématographique de Peter Jackson -Bad Taste- comme en témoignent les interludes parsemées tout au long de la tape
article placeholder

Themselves / The no music

Lorsque Dose One proclamait " I'm affraid we'll have to innovate "" dans le premier album éponyme de Them (qui maintenant se font appeler Themselves pour une ""sombre"" histoire de copyright)
article placeholder

Buc Fifty / Bad man

Ce premier album solo de Buc Fifty devait s?appeler ?Nigga heaven? et être produit entièrement par celui qui le suit depuis quelques années,le new-yorkais The Alchemist, qui lui avait cisaillé sur mesure quelques joyaux sombres et âpres comme « Still breathing », «Metal advocate » ou « Buc buc buc ».

Circus / Gangstahz fo Gawd

Attention OVNI! Circus est un personnage on ne peut plus singulier et son "Gangstahz Fo Gawd"" n'en demeure vraiment pas moins. Avec ce dernier
article placeholder

Dj Damage / Independant addicts 4

Au fil de cette série de mix-tape, Dj Damage donne sa vision du hiphop, mélange métissé de la sensualité de la soul, de l'allègresse du jazz et de rappeurs aux phrasés entêtants.
article placeholder

Eastern Conference / Eastern Conference All Stars 3

Après des mois de projets annoncés et dont les sorties étaient sans cesse repoussées, Eastern Conference finit l?année sur les chapeaux de roue après les sorties des solos de Copywrite et de Cage et d?un DVD, avant celles très attendues de Nighthawks et des Weatermen. Le label de Mighty Mi sort le troisième volume de Eastern Conference All Stars, catalogue des artistes maisons et des producteurs affiliés.
article placeholder

Big juss Lune TNS / Plantation rhymes ep (Big justoleum)

Le Plantation rhymes ep était attendu, pas seulement parce que cela faisait un certain temps qu' on avait pas eu de trace de Big juss sur wax, plus occupé a monter Subverse, mais aussi et surtout parce qu' une sortie d' un tiers de feu Company flow est en soi un évènement.
article placeholder

Deadly wiz da disko / Chris de luca et Peabird

Ce n'est plus un secret pour personne: l'électronica et le hip hop semblent vivre depuis quelques mois une amourette qui n'en finit plus, puisant dans leurs racines electrofunk communes pour le plus grand plaisir de leur public. Alors que certains producteurs s'évertuent à explorer tant bien que mal l'univers surexploité du sample funk-soul et de la boucle quatre temps, une nouvelle scène éclot progressivement, à l'initiative de quelqes artistes audacieux comme Autechre, Prefuse 73 ou encore Tacteel et Para One en France. Outre l'exploitation de nouvelles textures de son, son intérêt réside dans une construction beaucoup plus complexe et évolutive des morceaux.

Sakage Kronik / Le beat, le flow, les mots

Le Beat, le flow et les mots. Le fond et la forme en quelque sorte. Voilà le mot d'ordre de cette mix-tape réalisée à l'initiative le groupe du 92, Sakage Kronik. La quasi totalité des instrus sont faites maison, par Aickone de Sakage Kronik et par Toni Brio, rappeur/compositeur du groupe Balistic.
article placeholder

Karlito / Contenu sous pression

Distillant ses apparitions solo avec parcimonie et la discrétion de l' espion, label de Dj Mehdi, ayant donné lieu a des perles telles que "T'inquiète"" tiré du ep éponyme ou ""T'es pas assisté""
article placeholder

Wu-Tang / Iron Flag

Nouvel album (collectif ou solo), nouvelle contreverse, nouvelle déception, tel est le cercle vicieux dans lequel s'est enfermé le Wu-Tang Clan depuis 1997 à de rares exceptions prés, victime de sa légende, pris entre le feu des fans d'un seul album ("36 Chambers"") qui ne comprennent pas le sens du mot évolution et celui des éternels satisfaits qui disent amen à chaque produit estampillés Wu
article placeholder

DJ Fab / Underground Explorer 2

Ex dj d' EJM, dj Fab officiant désormais au sein de la Caution (Kérozen) et du crew de dj-ing avant gardiste Metalcrabs (aux cotés de Detect et d' Orgasmic le toxicologue), n' est pas le premier venu dans le hiphop et pourtant trop peu reconnu du grand public pour son activisme. Le moins que l' on puisse dire est qu' au vu du tracklisting d'Underground explorer 2, le public skyrockeur ne constitue pas sa priorité, Fab nous escortant pour un périple dans les plus profondes cavités de l'underground.
article placeholder

Dj Greyboy / Mastered the Art

Vainqueur du championnat DMC US de la côte Ouest en 1988, Andreas Stevens, alias Greyboy, se fait d'abord remarquer pour ses mixes funky dans tout le sud de la Californie. Cratedigger invétéré, il rencontre Michael McFadin, propriétaire d'un record store et fondateur du label Ubiquity, au début des années 90. Après un premier essai concluant, "Greybreaks volume one"" (label Greyboy) en 1993

Jeff Spec / Fort Knock

Originaire de Vancouver sur la côte ouest canadienne, Jeff Spec a commencé à rapper en 1991. Il a à peine 12 ans à cette époque, et dès 1995 il enregistre seul ses premiers titres, qu'il distribuera lui même en 1997 sous forme d'albums en série limité.

A la création du label << City Planners >>, il intègre celui ci en étant le cadet de ce label indépendant très prometteur, aux côtés de rookies de l underground tel MOKA ONLY, SICHUAN, SWEET G et ISHKAN. Loin d' être un amateur, Jeff Spec, âgé seulement de 21 ans, a collaboré avec The Pharcyde, the A Team, Frek Sho, Mixmaster Mike, Ice T, Kardinal Offishall, Kool Keith, et Swollen Members. entre autres.

Connu dans sa région, Victoria, il a multiplié les apparitions radio dans des émissions de Hip hop local, tel que"In The Shadows", "Sub Zero" ou"Insomnitrax". Il fait aussi parti de collectifs de proximité comme Conscious Pilots, Isosceles (Saskatoon) et Endangered Species (Calgary).

Mr Lif / Live at the Middle East

''I am so glad to see you tonight...we're here to celebrate the Boston hiphop scene..''. C'est ainsi que Mr Lif introduit ce concert enregistré au Middle East, salle de concert de Boston qui accueille depuis un certain temps les rendez vous de la scène hiphop locale.
article placeholder

Chiens de paille / Mille et un fantômes

1998. << Allo Chill ? ouais j ai écouté les instrus là pour taxi, et les trucs gais franchement ça le fait pas.mon cour mes textes comme les temps sont durs/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, tu sais, les tensions durent/ réminiscences sombres au couleur d' améthyste/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, mon âme est triste >>. Ces mots glacials ouvrent la bande originale du film à succès de Gérard Pirès, Taxi, orchestrée par Akhenaton. Aux côtés des espoirs Marseillais tel que Fonky Family, 3ème Oeuil et Carré Rouge, le duo originaire de Cannes balance le meilleur morceau du disque, sombre et majestueusement écrit.