CHRONIQUES

article placeholder

Constant Elevation / Compilation

Force est de constater que le hip hop depuis sa création n'a cessé d'évoluer, au fil des années les instrumentations des producteurs sont devenues de plus en plus complexes et diversifiées, faisant l'objet d'un travail et d'une recherche beaucoup plus poussés que par le passé. Constant Elevation est une compilation regroupant quelques uns des producteurs, MCs et DJs qui ont contribué à cette évolution en sortant des sentiers battus imposés par le hip hop traditionnel, que ce soit en incorporant de la musique électronique dans leur beats ou alors en écrivant sur des thèmes plus originaux, bref en prenant des risques pour nous servir quelque chose de moins conventionnel.
Sous le nom "Constant Elevation"" se cache en fait le dernier projet de Joseph Patel
article placeholder

Fog / Fog

C?est assez intrigant de réaliser combien une musique peut être révélatrice de son auteur. Et d?autant plus paradoxal que le dit artiste a délibérément choisit de se cacher sous un pseudonyme assez explicite : Fog. Bizarre quand même cet écran de brouillard pour un album clairement autobiographique. Un nom, un disque pour se dissimuler derrière. Une musique, des paroles pour se dévoiler complètement.
article placeholder

Dj Damage / Independant addicts 4

Au fil de cette série de mix-tape, Dj Damage donne sa vision du hiphop, mélange métissé de la sensualité de la soul, de l'allègresse du jazz et de rappeurs aux phrasés entêtants.
article placeholder

Richy Pitch / Live at home

Dj/Producteur du nord de Londres, Richard Parker aka Richy Pitch est l'un des fondateurs des mythiques soirées Scratch. Il a été remarqué l'année dernière par les amateurs de tempos jazzy pour sa production sur l'album "Soon come"" d'Asheru and Blue Black des Unspoken Heard sorti sur le prometteur label 7 Heads. C'est sur ce même label new-yorkais que Richy Pitch sort son premier Ep ""Live at home""."
article placeholder

Phil Ranelin / Remixes

Mieux vaut tard que jamais! Parue en France en 2002 sur le label de Chicago Hefty Records, cette série de remixes du jazzman Phil Ranelin est une incontestable réussite. Conjuguant jazz/funk soyeux et fine electronica, il y a bien longtemps que le mélange acoustique/synthétique n'avait atteint de tels sommets.
El Da Sensei / Relax Relate Release

El Da Sensei / Relax Relate Release

Depuis le temps qu'on l'attend, le voici qu'il débarque avec un opus qui marquera à coups sûr les esprits. Le label 7Heads qui ne se lasse de nous abreuver de masterpieces comme J-Live (The Best Part et All of The Above) ou Unspoken Heard (Soon Come) envoie aujourd'hui El Da Sensei en mission lyrique sur les terres d'un hip-hop décîmé par les majors et les gimmicks. Car nous avons affaire ici à un hiphopper digne de ce nom, un poète capable d'hypnotiser l'auditoire avec son flow et ses lyrics à l'ancienne, comme sur son premier couplet au sein d'Artifacts " Wrong Side Of The Tracks "". Ayant commencé par le graff et intrônisé dans la catégorie "" backpacker "" (terme popularisé par Blackmoon en 92
article placeholder

Tre’ Hardson / Liberation

Membre fondateur du quatuor excentrique The Pharcyde qu?il a depuis quitté comme son acolyte Derrick « Fatlip » Stewart, Tre? Hardson aka Slim Kid Tre revient ce mois-ci avec son premier album solo « Liberation ».
article placeholder

Wu-Tang Killa Bees / The Sting

Cinq ans après The Swarm, les Wu Tang Killa Bees nous reviennent en 2002 avec The Sting, et la où le premier volet nous laissait envisager un essaim de talents effectifs (Remedy, Ruthless Bastards, AIG, Wu-Syndicate), le dard du second laisse dans notre bouche un goùt amère. En effet la sortie imminente de l'album des Black Knights et le nombre impressionnant de leurs featurings nous pousse à penser que The Sting est plus une compilation de fonds de tiroir et de chute de studio qu'un album relevant d'une quelconque démarche artistique.
Wyclef Jean / Masquerade

Wyclef Jean / Masquerade

Difficile de résumer la musique de Wyclef Jean, à la fois hip hop, pop, rock ou encore world, elle est en tous les cas à l?image de son auteur, producteur et interprète vraiment des plus éclectiques. Cet Haïtien d?origine, arrivé à Brooklyn à l?âge de neuf ans, a connu son premiers succès au sein du groupe « The Fugees » en 1996 suite à la sortie de leur Troisième album The score, produit par lui-même et son cousin Jerry « Wonder » Duplessis. Depuis, il n?a cessé de faire parler de lui, cela aussi bien par le biais de ses deux précédents albums; Wyclef Jean presents the Carnival, 1997 et The Ecleftic, 2000 (sur lequel on retrouve à la production de nouveau Jerry « Wonder » Duplessis) que par celui des productions d?artistes comme Cypress Hill, Pras, Bounty Killer, Bono et bien d?autres.
article placeholder

ROOTS MANUVA / Dub Come Save Me

Que tous les fans de Roots Manuva se réjouissent, et transmettent l'heureuse nouvelle: son troisième opus n'est pas vraiment un véritable album, ni une compilation de raretés, ni un disque hip hop, et il est totalement indispensable.
article placeholder

Compilation / Documenta

Le hip-hop change, avance, décennie après décennie. Il y eut des Grandmaster Flash, Public Enemy, Gangstarr, Wu-Tang Clan...chacun enrichissant le genre à sa manière. En 1997, ce sont les New-Yorkais Company Flow qui révolutionnent la scène HH avec Funcrusher Plus (sur le défunt label Rawkus), premier album culte d?une nouvelle génération underground. Depuis, 6 années se sont écoulés, les Co-Flow ont splitté, Rawkus a sombré, mais l?avancée n?a cessé de continuer avec des labels comme Big Dada, Mush, Galapagos4, Celestial, Anticon et Def Jux (crée par l?ex Co-Flow, El-P).

Deuxième volet de la série, la compilation Documenta .III.I, édité par le label Peacefrog sur sa subdivision Agenda, célèbre l?apogée de cette nouvelle génération et réunis avec une incroyable cohérence la crème des artistes/producteurs de ces 3 dernières années. Une occasion rêvée pour les néophytes de se rattraper et pour les autres, il y a sûrement un titre ou plus que vous allez découvrir.
Slum Village / Dirty District mix-tape session

Slum Village / Dirty District mix-tape session

En attendant la sortie de leur album ?Trinity?, Slum Village en ont profité pour sortir sur le label new-yorkais Sequence Records une compilation présentant différents talents cachés tant mc?s que producteurs issus de leur ville, Detroit.
article placeholder

Eligh / A story of 2 worlds

Eligh est sans doute l'un des artistes les plus productifs de la communauté hip hop de ces dernières années, membre des Living Legends, il compte à son actif (en plus des sorties des LL) pas moins de cinq albums solos (et deux de plus prévus pour cette année), deux EPs avec The Grouch, trois albums des 3 Melancholy Gypsys, The Righteous Brother Project ainsi que de nombreuses apparitions au sein du collectif Log Cabin .Tant d'albums et de projets (le plus souvent introuvables en France) pourraient nous faire croire à un rap industriel et bâclé, mais bien au contraire Eligh est devenu au fil des années synonyme de constance, qualité et créativité.Son deuxième opus solo, "A Story Of 2 Worlds"" est sorti en 1997 dans l'indifférence générale et pourtant il y a tellement de choses à dire sur cet album qu'on ne saurait par où commencer..."
Jeff Spec / Fort Knock

Jeff Spec / Fort Knock

Originaire de Vancouver sur la côte ouest canadienne, Jeff Spec a commencé à rapper en 1991. Il a à peine 12 ans à cette époque, et dès 1995 il enregistre seul ses premiers titres, qu'il distribuera lui même en 1997 sous forme d'albums en série limité.

A la création du label << City Planners >>, il intègre celui ci en étant le cadet de ce label indépendant très prometteur, aux côtés de rookies de l underground tel MOKA ONLY, SICHUAN, SWEET G et ISHKAN. Loin d' être un amateur, Jeff Spec, âgé seulement de 21 ans, a collaboré avec The Pharcyde, the A Team, Frek Sho, Mixmaster Mike, Ice T, Kardinal Offishall, Kool Keith, et Swollen Members. entre autres.

Connu dans sa région, Victoria, il a multiplié les apparitions radio dans des émissions de Hip hop local, tel que"In The Shadows", "Sub Zero" ou"Insomnitrax". Il fait aussi parti de collectifs de proximité comme Conscious Pilots, Isosceles (Saskatoon) et Endangered Species (Calgary).
article placeholder

DJ Fab / Underground Explorer 2

Ex dj d' EJM, dj Fab officiant désormais au sein de la Caution (Kérozen) et du crew de dj-ing avant gardiste Metalcrabs (aux cotés de Detect et d' Orgasmic le toxicologue), n' est pas le premier venu dans le hiphop et pourtant trop peu reconnu du grand public pour son activisme. Le moins que l' on puisse dire est qu' au vu du tracklisting d'Underground explorer 2, le public skyrockeur ne constitue pas sa priorité, Fab nous escortant pour un périple dans les plus profondes cavités de l'underground.
article placeholder

Karlito / Contenu sous pression

Distillant ses apparitions solo avec parcimonie et la discrétion de l' espion, label de Dj Mehdi, ayant donné lieu a des perles telles que "T'inquiète"" tiré du ep éponyme ou ""T'es pas assisté""
article placeholder

Chiens de paille / Mille et un fantômes

1998. << Allo Chill ? ouais j ai écouté les instrus là pour taxi, et les trucs gais franchement ça le fait pas.mon cour mes textes comme les temps sont durs/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, tu sais, les tensions durent/ réminiscences sombres au couleur d' améthyste/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, mon âme est triste >>. Ces mots glacials ouvrent la bande originale du film à succès de Gérard Pirès, Taxi, orchestrée par Akhenaton. Aux côtés des espoirs Marseillais tel que Fonky Family, 3ème Oeuil et Carré Rouge, le duo originaire de Cannes balance le meilleur morceau du disque, sombre et majestueusement écrit.
Sakage Kronik / Le beat, le flow, les mots

Sakage Kronik / Le beat, le flow, les mots

Le Beat, le flow et les mots. Le fond et la forme en quelque sorte. Voilà le mot d'ordre de cette mix-tape réalisée à l'initiative le groupe du 92, Sakage Kronik. La quasi totalité des instrus sont faites maison, par Aickone de Sakage Kronik et par Toni Brio, rappeur/compositeur du groupe Balistic.