CHRONIQUES

article placeholder

Tony Touch / The last of the Pro-Ricans

Après Dan The Automator, Dj Babu et Slum Village, c?est au tour du dj de Brooklyn/NY Tony Touch de sortir sa mix-tape/cd sur le label Sequence Records. En attendant Piece maker 2 pour 2003, celui qui fut le mix-tapeur incontournable de la côté Est des années 90 (Les deux volumes de la mix-tape « 50 mc?s »?) enchaîne sur « The last of the Polo-rican » une série de titres sortis cette année et quelques inédits avec ses potes porto-ricans.

article placeholder

Sage Francis / Personnal Journals

Le collectif Anticon, demeure bien souvent la source de nombreuses discordes entre amateurs de hip-hop: Novateur, Intelligent et Expérimental pour les uns, il apparaît a l?opposé ennuyeux voire inaudible pour d?autres, qui ne trouvent pas dans les productions Anticonniennnes les canons d'un certain rap. En effet, ici, exit les histoires de biaaaatches, de pimp, on y trouve plutôt des textes mystiques à l?ambiance ésotérique où les mc's utilisent leurs rimes dans le but d?exprimer leur mal de vivre. C?est logiquement que Sage Francis (aka strange famous) MC/poète végétalien ("straight edge"") et leader charismatique des Non Prophets (un posse de Rhode Island) a signé sur Anticon son premier opus solo (deuxième si l?on compte ""stil sick ?.urine touble""
article placeholder

Edan / Primitive plus

Edan, MC de Boston, producteur, scratcheur, crate digger (compilation Fast Rap) voir même graffeur à ses heures, n'en est pas à son premier coup d'essai. Après un LP Architecture, qu'il vendait ou donnait sous forme de CD-R lors de ses concerts, plusieurs maxis éparpillés ici et là puis un EP Primitive Plus, sorti officiellement en 1999, il nous revient en 2002 avec une nouvelle version de ce dernier, plus longue ...
article placeholder

Non-Phixion / The future is now

C?est en 1995 que Ill Bill, Gore Tex, Sabac Red et Dj Eclipse, originaires de Brooklyn, forment Non Phixion. Six mois après , leur premier single, Legacy, se vend à 20 000 exemplaires. Leur nom circule, et le groupe connaît l?admiration des puristes qui voient en eux le renouveau du hiphop new-yorkais. Et depuis 7 ans, leurs apparitions ont toujours été remarquées et appréciées, que ce soit grâce au maxi "I shot Reagan" ou dans les projets solos de Necro, le frère d?Ill Bill. Il est donc normal de le retrouver derrière la majorité des titres de ce premier album qui tardait à sortir.
Mr Lif / Live at the Middle East

Mr Lif / Live at the Middle East

''I am so glad to see you tonight...we're here to celebrate the Boston hiphop scene..''. C'est ainsi que Mr Lif introduit ce concert enregistré au Middle East, salle de concert de Boston qui accueille depuis un certain temps les rendez vous de la scène hiphop locale.
article placeholder

Dj Greyboy / Mastered the Art

Vainqueur du championnat DMC US de la côte Ouest en 1988, Andreas Stevens, alias Greyboy, se fait d'abord remarquer pour ses mixes funky dans tout le sud de la Californie. Cratedigger invétéré, il rencontre Michael McFadin, propriétaire d'un record store et fondateur du label Ubiquity, au début des années 90. Après un premier essai concluant, "Greybreaks volume one"" (label Greyboy) en 1993
Jeff Spec / Fort Knock

Jeff Spec / Fort Knock

Originaire de Vancouver sur la côte ouest canadienne, Jeff Spec a commencé à rapper en 1991. Il a à peine 12 ans à cette époque, et dès 1995 il enregistre seul ses premiers titres, qu'il distribuera lui même en 1997 sous forme d'albums en série limité.

A la création du label << City Planners >>, il intègre celui ci en étant le cadet de ce label indépendant très prometteur, aux côtés de rookies de l underground tel MOKA ONLY, SICHUAN, SWEET G et ISHKAN. Loin d' être un amateur, Jeff Spec, âgé seulement de 21 ans, a collaboré avec The Pharcyde, the A Team, Frek Sho, Mixmaster Mike, Ice T, Kardinal Offishall, Kool Keith, et Swollen Members. entre autres.

Connu dans sa région, Victoria, il a multiplié les apparitions radio dans des émissions de Hip hop local, tel que"In The Shadows", "Sub Zero" ou"Insomnitrax". Il fait aussi parti de collectifs de proximité comme Conscious Pilots, Isosceles (Saskatoon) et Endangered Species (Calgary).
article placeholder

DJ Fab / Underground Explorer 2

Ex dj d' EJM, dj Fab officiant désormais au sein de la Caution (Kérozen) et du crew de dj-ing avant gardiste Metalcrabs (aux cotés de Detect et d' Orgasmic le toxicologue), n' est pas le premier venu dans le hiphop et pourtant trop peu reconnu du grand public pour son activisme. Le moins que l' on puisse dire est qu' au vu du tracklisting d'Underground explorer 2, le public skyrockeur ne constitue pas sa priorité, Fab nous escortant pour un périple dans les plus profondes cavités de l'underground.
article placeholder

Karlito / Contenu sous pression

Distillant ses apparitions solo avec parcimonie et la discrétion de l' espion, label de Dj Mehdi, ayant donné lieu a des perles telles que "T'inquiète"" tiré du ep éponyme ou ""T'es pas assisté""
article placeholder

Chiens de paille / Mille et un fantômes

1998. << Allo Chill ? ouais j ai écouté les instrus là pour taxi, et les trucs gais franchement ça le fait pas.mon cour mes textes comme les temps sont durs/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, tu sais, les tensions durent/ réminiscences sombres au couleur d' améthyste/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, mon âme est triste >>. Ces mots glacials ouvrent la bande originale du film à succès de Gérard Pirès, Taxi, orchestrée par Akhenaton. Aux côtés des espoirs Marseillais tel que Fonky Family, 3ème Oeuil et Carré Rouge, le duo originaire de Cannes balance le meilleur morceau du disque, sombre et majestueusement écrit.
Sakage Kronik / Le beat, le flow, les mots

Sakage Kronik / Le beat, le flow, les mots

Le Beat, le flow et les mots. Le fond et la forme en quelque sorte. Voilà le mot d'ordre de cette mix-tape réalisée à l'initiative le groupe du 92, Sakage Kronik. La quasi totalité des instrus sont faites maison, par Aickone de Sakage Kronik et par Toni Brio, rappeur/compositeur du groupe Balistic.
article placeholder

Wu-Tang / Iron Flag

Nouvel album (collectif ou solo), nouvelle contreverse, nouvelle déception, tel est le cercle vicieux dans lequel s'est enfermé le Wu-Tang Clan depuis 1997 à de rares exceptions prés, victime de sa légende, pris entre le feu des fans d'un seul album ("36 Chambers"") qui ne comprennent pas le sens du mot évolution et celui des éternels satisfaits qui disent amen à chaque produit estampillés Wu
article placeholder

Dee Nasty / Nastycuts !

Les sorties de Dj Dee Nasty font figure d'événement dans la mesure où elles sont rares et que l'homme fait preuve d'une modestie et d'une discrétion rare dans ce milieu.
article placeholder

GAMMA / Permanament

Si pour certains, Gamma évoque la surprise-party annuelle de Polytechnique, d'autres l'associent à des ondes sonores électromagnétiques très pénétrantes à fréquences élevées émanant du QG londonien de Big Dada.
Lee Fields / My World

Lee Fields / My World

My world must be yours ! Voilà ce qu'en substance nous avons à comprendre de l'album de Lee Fields. Tout le reste n'est que littérature... ou informations qui pourraient mieux vous renseigner sur les auteurs de ce bijou funk-soul, paru sur le label Truth & Soul qui surpasse même ici son objectif principal, à savoir recréer le son Soul de la grande époque...