Bombay Show Pig + Natas Loves You + Casual Sex

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 15/05/2014
20 h 00 min - 22 h 00 min

Catégories


//BOMBAY SHOW PIG//
1 + 1 = 2 ? Oui, mais plus seulement. On le sait d’ailleurs depuis quelque temps – ajoutez ici le nom de votre tandem préféré. De cette somme, donc, naissent aussi des mélodies ciselées, du bruit maîtrisé, des chansons qui font taper du pied. Depuis Amsterdam, Linda van Leeuwen (batterie, chant) et Mathias Janmaat (guitare, chant) ne dérogent pas à cette règle. Après s’être taillée une belle réputation live dans le monde entier (ou peu s’en faut), Bombay Show Pig – un nom dont la genèse remonterait à Captain Beefheart et Tom Waits – a sorti en fin d’année dernière un très attendu premier album. De Vulture / Provider, s’échappent des chansons qui assument leur hérédité – rock, roll, noisy-pop, psychédélisme – le temps d’une orgie sonique qui dévoile toute sa dimension dans sa version scénique.

//NATAS LOVES YOU//
Si ce club des cinq passé maître dans l’art de la ritournelle a vu le jour au Luxembourg pendant l’été 2007, il a grandi à Paris, où il a maintes fois refait le monde au fameux bar le Pop In. D’ailleurs, sur scène comme en studio, ces garçons d’origines diverses (France, Finlande, Etats-Unis, Angleterre) déclinent dans la langue de Shakespeare une… pop exaltante et finement ciselée, entre orgies mélodiques et pincées psychédéliques. Sur les traces de Phoenix, MGMT ou Local Natives, signé sur le label 3ème Bureau (OrelSan, Brigitte, etc.), le groupe va enfin sortir au printemps 2014 son premier album, The Eighth Continent, superbement annoncé par l’entêtant Go Or Linger. Natas Loves You, disent-ils : et c’est bien réciproque !

//CASUAL SEX//
En Écosse, à la charnière des années 1970 et 1980, une poignée de jeunes gens modernes ont rêvé (et réussi) à marier le funk charnu de Chic et le rock tendu du Velvet. Ils avaient pour nom Josef K, Orange Juice ou Fire Engines. En fin d’année dernière, quatre garçons basés à Glasgow ont décidé de reprendre le même flambeau. Héritier de cette scène mythique et des formations post-punk en général, tout comme Franz Ferdinand il y a dix ans (les deux groupes ont d’ailleurs tourné ensemble), Casual Sex délivre une musique dense et danse, aux beats hypnotiques et aux mélodies électriques. La preuve ? Des chansons bien gaulées aux titres programmatiques (We’re All Here Mainly For The Sex, Bastard Beat, ce genre), disséminées sur une poignée de EP déjà très prisés. Casual Sex, peut-être ; bon coup, définitivement.

Tarifs : Location : 17€

Billetteries :
Location