African Roots

Chargement de la carte…

Date / Heure
Date(s) - 20/04/2014
Toute la journée

Emplacement
DJOON

Catégories


L’ascension fulgurante de l’Afrique du Sud parmi les hauts-lieux de la house music est telle qu’à ce rythme là, la sainte trinité Detroit, Chicago, New York va bientôt devoir penser à la restructuration. Après les phénomènes Black Coffee et Culoe De Song qui ont sérieusement repoussés les limites de la soulful, le Djoon est fier de vous présenter African Roots et ses artistes animés par le groove brûlant des Townships.

Pour cette nouvelle édition le Djoon accueil Cuebur, le dj / producteur sud africain a enchaîné les tubes du Sabir avec Da Capo, un nom bien connu au Djoon, au tout récent ‘No Doubt’ avec Marissa Guzman, il a aussi collaboré avec de nombreux artistes tels Shimza… et a sorti ses différents projets sur le label Soul Candi. Il vient au Djoon et en Europe pour la première fois et sera accompagné pour ce faire du plus sud africain des français Rocco.

Dj producteur lyonnais, fidèle du Djoon, Rocco a débuté aux côtés de Manoo sous le nom de Rodamaal et a ensuite enchaîné les titres et remixes en solo, signant sur les labels phares de la scène deep soulful (Foliage Records, Gogo Music, Vega Records, Tribe Records). Il viendra nous présenter son album The Bridge prévu pour le mois de mars avec des collaborations tels que Culoe De Song, Akram, Liquid Deep…

Entre afro-beat, kwaito, disco, techno, les disciples de Mawimbi cherchent à rétablir les ponts existants entre musiques électroniques actuelles et musiques du continent noir. Des townships de Soweto, en passant par Bamako, Kinshasa, Chicago, Londres et le Nordeste brésilien, Mawimbi est un hymne à la musique comme effervescence globale, téméraire de métissages et consciente de ses racines.

Originaire du Zimbabwe, terre de guerriers du son s’il en est où même Bob Marley est resté scotché devant le sens du groove local le 17 avril 1980. Le temps à passé et Mixolis vient nous prouver que question soulful, la Rhodésie aussi a de quoi nous faire transpirer. On l’aura compris, l’Afrique s’éveille et part à l’assaut de la house music. Si vous avez encore des doutes, rendez-vous au Djoon dimanche 20 avril.

Gratuit avant 23h ensuite 10 € – La direction du Djoon se réserve le droit d’entrée