James T. et Karla Murray n’en sont pas à leur coup d’essai avec ce livre documentant la scène graffiti new yorkaise. En effet, on a ici une suite à leur précédent opus, Broken windows sorti en 2002. Il aurait d’ailleurs déjà dû porter le nom Burning New York mais suite aux événements du 11 septembre, un autre titre plus approprié a été choisi.

Les deux auteurs photographes ont une vision unique du graffiti, de par leur réseau de connaissances (que l’on ne peut ignorer car des la premiere page viennent les remerciements à toute une tripotée d’artistes graffiti parmi lesquels Mark Bodé, Lady Pink, Cope2, Chino, Espo, Daze, Revs, etc ) et de par leurs pérégrinations dans la grosse pomme.

Que les férus de trains et autres passionnés de vandalisme passent leur chemin car on trouve dans ce livre surtout des pièces couleurs et des fresques, mais pas de trains. Le contenu est classé en quatre parties : l’héritage new yorkais, la ville en tant qu’inspiration, la bataille de New York, et la "Fame". Même si on retrouve des esquisses issues de black book et des commentaires sur le matériel de prédilection des graffeurs interrogés,  quelques photos de NYC cartonnée, de rideaux métalliques et autres façades couvertes de tags et throw-up, dans la partie dédiée au "bombing", le gros du travail photographique repose sur les couleurs et les personnages. Quelques entre-parties enrichissent et aèrent ce livre : un hommage à Vaughn Bodé, une section dédiée au femmes graffeuses et une partie sur les murs commémorant le 11 septembre.

Le seul point noir relatif à Burning New York pourrait pour certains être la taille du texte qui userait la rétine; mais pour d’autres, une heureuse qualité car cela signifie plus d’histoire ! Quel plaisir que de parcourir cet ouvrage, avec sa couverture cartonnée et ses innombrables photographies au format large, lire et relire les témoignages de légendes du graffiti, tenir dans ses mains une large partie de l’histoire de cette forme artistique qui ravit les passionnés, plaît gentiment à certains et rend furieux les autres!

Johnny pour 90BPM

Burning New York
par James T. et Karla Murray
.
Lire à ce sujet la chronique de Broken Windows