Immédiatement après sa sortie Heavy Metal a rejoint le panthéon des classiques de l’histoire du graffiti mondial. Fait rarissime qui ne compte que peu d’élus. Encore plus surprenant ce livre ne montre quasiment pas de graffiti, il ne fait que l’évoquer.

Heavy Metal est en effet le recueil d’un photographe italien – Alex Fakso – qui se focalise uniquement sur l’action, la vie liée au graffiti et les trains. Pour une fois les moyens prennent le pas sur la fin. En parcourant les élégantes pages au format à l’italienne (obligatoire !) le lecteur, ou plutôt  voyeur puisqu’il n’y a presque pas de textes, suit les mêmes artistes que le photographe a suivi pendant des années, d’abord en noir et blanc, puis en couleur. En les accompagnant partout il va saisir les moments forts, ces instants impalpables qui font du graffiti toute sa grandeur: le stress de l’approche, les recherches de plans, l’observation, les montées d’adrénalines, les courses, les amis… La vraie vie des graffeurs en somme. Et quand ça ne triche pas, ça se sent. Un classique.

Heavy Metal d’Alex Fakso
Editions Damiani – Octobre 2006
164 pages en anglais
Format à l’italienne
Couverture cartonnée
ISBN: 88 89431 49 0

Thibault pour 90BPM