<< Fadings, Graffiti to design illustration and more >> le titre pourrait laisser présager un simple recueil de créations graphiques inspirées du graffiti. Du déjà-vu en somme… Heureusement, l?idée du livre va un peu plus loin. Il rassemble des profils de professionnels de la communication visuelle (agences, associations, indépendants..) passés par l?exercice du graffiti et se servant de leur bagage personnel dans leur activité.

« Fadings, Graffiti to design illustration and more » le titre pourrait laisser présager un simple recueil de créations graphiques inspirées du graffiti. Du déjà-vu en somme… Heureusement, l’idée du livre va un peu plus loin. Il rassemble des profils de professionnels de la communication visuelle (agences, associations, indépendants..) passés par l’exercice du graffiti et se servant de leur bagage personnel dans leur activité. C’est ce qui est appelé le « fading », soit la transition du graffiti à d’autres formes de création.
Le résultat est un beau bouquin bilingue allemand / anglais au format à l’italienne et à la couverture rigide. La mise en page est classieuse et la structure très élaborée. Un peu trop peut-être, ce qui rend la première prise en main, un peu déroutante… « Fadings » n’est pas vraiment un livre que l’on feuillette évasivement. Il faut d’abord lire l’introduction pour bien saisir l’intention puis découvrir un à un les portraits présentés. La première impression de fouillis est bien vite dépassée.
Après une introduction signée Bürodestruct, 24 profils se succèdent. Avec, dans une première partie, tous ceux que l’on pourrait appeler les professionnels qu’ils soient indépendants ou réunis en agence. Ils ont chacun 9 doubles pages, utilisées comme des fiches techniques, les mêmes pour tout le monde : « Fakten / Facts » sert à la présentation générale, « Einblick / Insight » présente le parcours purement graffiti et « Kundenarbeiten / Client Work » rassemble quelques réalisations professionnelles. On retrouve dans cette partie les Allemands Typeholics, Viagrafik et Bakyard 10, le Suisse Atalier, le Hollandais Zedz, le Danois CMPone et les Français sont représentés par Hello (Hixsept), Inkunstruction et 123 Klan.
Vient ensuite la seconde partie, un peu moins importante en volume. Elle est consacrée aux freelance purement graphistes et/ou designers. Il y a certes plus de profils, mais il leur est accordé un peu moins de place. Ils n’ont chacun que deux doubles pages pour se présenter, eux et leurs travaux. Sont réunis : Mister E (Allemagne), Esher (Allemagne), Neck (Allemagne), Besok (Allemagne), Superblast (Allemagne), Flying Fortress (Allemagne), Sat One (Allemagne), Stuka (Allemagne), Erosie (Hollande), Finsta (Suède), 56k (Allemagne), Gomez (Allemagne), Dibo (Espagne), Hitness (Italie) et enfin Shawn-TheSigner (Allemagne)
 
En cadeau bonus, vous trouverez collé sur la troisième de couverture un CD Rom. Dans son contenu, il reprend exactement la même présentation que le livre et comprend: 22 animations, 163 images, 26 fonds d’écran, 5 jeux, 40 typos, 8 vidéos, 3 pdf dont un livre pour enfant en entier et la bande son téléchargeable.
Un petit plus de 700 Mo qui montre bien que la créativité aujourd’hui dépasse la simple forme imprimée.
 
Thibault pour 90bpm.
 
FADINGS
Graffiti to design, illustration and more.
240 pages
Bilingue Allemand / Anglais
21×28 cm
Couverture rigide
 
Editions Publikat
© Octobre 2005
ISBN 3-9809909-0-7