La compétition est au c?ur même de la discipline du graffiti. Le métro, les trains, les murs de la ville, défilent comme autant de supports laissés au libre court de la guérilla artistique.

La compétition est au cœur même de la discipline du graffiti. Le métro, les trains, les murs de la ville, défilent comme autant de supports laissés au libre court de la guérilla artistique. Qui a réussi à se placer au meilleur endroit ? Qui a choisi les plus belles couleurs ? Qui a réussi à défoncer autant ? Qui s’est affirmé avec le plus de style ? Qui a fait la pièce la plus incroyable ? La plus grande ? Où ? Quand ? etc etc … Des questions sans fin, sans cesse reposées et dont les réponses changent inlassablement au cours du temps !

De cette idée de battle est ainsi né Wild War. Sur 160 pages, cette belle initiative dont l’originalité est à saluer, réunit la crème des graffeurs parisiens pour une confrontation de styles à travers 6 épreuves autour du sketch. Dès lors, comme dans une battle, les graffeurs s’opposent dans un duel équitable avec pour seules armes leur style et le blaze de l’adversaire. L’unique but : le détrôner sur son propre terrain ! Vingt-deux des meilleurs writers de la scène parisienne ont relevé le défi et les onze combats font des étincelles : DEA vs JAY, SARI vs TSHO, REYZE vs WIRE, ECHO vs COBRA, DIZE vs NOZE, SINO vs VISION, SLICE vs KONGO, PEST vs FREZ, TURS vs BIRZ, SEB vs MYST et IKO vs PRO.
Les six épreuves se font sur une double page avec au menu :
1) Le tag
2) Le throw-up
3) La simple piece
4) La pièce en noir et blanc
5) La couleur
6) Et l’épreuve chronométrée de 7 minutes autour d’un un mot commun donné.

Cette dernière épreuve, la plus proche du concept du clash, est certainement la plus démonstrative. Pas le temps de réfléchir, seule la technique et l’expérience parlent. Le trait est spontané et révèle le style de chacun dans ce qu’il a d’essentiel et de moins édulcoré. Autant vous dire que le défi est largement relevé et les résultats surprenants !

En outre, même si les pièces les plus imposantes sont de loin les couleurs de Cobra, Wire, Dize, Pest, Pro, Frez et Turs, il n’ y aura pas de vainqueur, à moins que comme le suggère implicitement le livre vous osiez, le temps de ces quelques pages, donner votre avis, évaluer et comparer les styles. Reste donc au lecteur de donner sa médaille et croyez moi il y en aura pour beaucoup ! Les vrais auteurs du livre nous donnent une belle leçon de style et élèvent les enchères de la compétition. Donc voilà le défi est à nouveau lancé, et on attend avec impatience un deuxième volume avec d’autres clashs !
Seule ombre au tableau, les interventions de chacun, non pas inintéressantes, mais déjà lues et re-relues, une introduction un peu douteuse, et les trop nombreuses fautes d’orthographe, qui font frémir au sein d’ un ouvrage si percutant par son contenu.

Wild*War
Editions "L’hippopotame de Thèbes"
ISBN : 2-9144-8906-4
17 euros
Si vous désirez plus d’informations : http://www.wild-war.com.