article placeholder

Magnetic Man (Skream, Benga & Artwork)

Quand la célèbre station de radio pirate londonienne Rinse (qui propage ses ondes illégales depuis 1994) s'est récemment pliée à la légalité, c'est Magnetic Man qu'elle a choisi comme tête d'affiche pour célébrer l'obtention de sa licence FM. Surprenant ? Pas vraiment, quand on voit la place qu'occupent les 3 aimants dans le champ pseudo vectoriel du dubstep. Skream, Benga et Artwork sont des vieux de la vieille, comme dirait l'autre. Du genre à avoir été là au tout début du dubstep, options underground et hustling comprises. Du genre aussi à ne pas vouloir faire que du dubstep brut, quitte à fricoter avec la scène pop. Ce qui n'est visiblement pas du goût des puristes.
Qu'à cela ne tienne, les 3 Anglais sortent un nouvel album en janvier prochain et seront aux Transmusicales de Rennes cette année. En attendant, on les a rencontrés lors de leur passage à Paris ce mois-ci. L'occasion de leur poser quelques questions, boire des cocktails avec eux, rigoler, les contrarier 2 minutes avec une question qui fâche et terminer par un scoop digne des plus grands tabloïds britanniques.
article placeholder

Magnetic Man : boucherie UK 2011

Skream + Benga + Artwork = Magnetic Man, ou un trio des défricheurs de la musique électronique Uk, pour ne pas dire dubstep. Voilà leur premier véritable album en commun. Double disque classieux, homégénéité des titres, big-bass. Ce début d'année sent déjà bon.