« Même si la parution des tribunes What The Funk n’est pas réglée comme une montre suisse, sa fréquence est toujours moins élevée que celle du passage de la comète de Haley » (extrait de > à paraître… un jour…).

Évidemment, cette bribe de phrase assassine que j’ai prononcée lors d’un énième soir de beuverie au bar pmu, sur la place principale du village qui me sert de lieu de villégiature banlieusarde, n’avait pas encore pris en compte cette proposition que nous ont fait les gars de 90bpm en cette rentrée. Alors bien sûr, on a accepté … mais que croyaient-ils ? Que ce n’était pas prévisible ? Qu’on avait choisi le titre « Invasion » pour rien ? Que la crise allait nous empêcher d’opérer une prise de contrôle en règle ? Les mecs du web sont bien naïfs parfois …

 

Bref, la tribune What The Funk est en homepage de 90bpm, et on va le justifier tout de suite …

 

WTF EN HOMEPAGE : LE TRAILER

 
 

WHAT THE FUNK - novembre 2011WHAT THE FUNK - novembre 2011                                                                      Chroniques

           

Une sélection sélective d’albums sélectionnés. Si tu cherches des chroniques avec « producteur le plus doué de sa génération » ou « album de la maturité » dedans vaut mieux que tu ailles surfer ailleurs. Ici tu vas t’ennuyer.

 
 
 
 
 
 
 

WHAT THE FUNK - novembre 2011                                                                       Interviews et Reviews

                                                          

Des artistes travaillés au corps, des dossiers ressortis du passé, des vraies questions sur la musique. La promo conventionnelle ? Pourquoi faire ?

 
                      
 
 
 
 
 

WHAT THE FUNK - novembre 2011                                                                       Playlists

                                                          

La liste de titres (« single » pour ceux qui parlent anglais) à mettre dans ton iPod. Ne cherche pas à les classer par ordre de préférence, c’est du 5 étoiles systématiquement.

 
 
 
 
 
 
 

WHAT THE FUNK - novembre 2011                                                                      Mixs & vidéos

                                                          

Mixs : Soulist et Freeworker recréent juste pour toi les fabuleuses ambiances des soirées What The Funk.

 

Vidéos : budget pharaonique, production Hollywoodienne, dialogues ciselés, acteurs « larger than life ». On a même eu des propositions des studios Américains.      

     

 

Agenda

29/10 : Raashan Ahmad + Soulist + GonesTheDJ (WTF#89) @ Nouveau Casino (Paris)

31/10 : Souleance à la CrazyBeats Party @ Noumatrouff (Mulhouse)

03/11 : Souleance à La Petite Invite # Nuits Sonores @ Connexion Café (Toulouse)

04/11 : Apero Funky @ Café A

05/11 : Souleance en première partie de General Elektriks @ Jazz Cafe (Londres)

18/11 : Luc Supra & Da Vince invités du Soulist Sound System (Nuits Capitales 2011) @ OPA (Paris)

19/11 : Minimatic invité du Soulist Sound System (Nuits Capitales 2011) @ OPA (Paris)

25/11 : Bonobo + Joy Orbisson + Floating Points + Soulist + Fulgeance @ La Machine (Paris)

 
 

What The Funk Crew ? Who The Fuck Are They ?!!

Soulist

On en sait peu sur lui, hormis ce fait étrange constaté par des anthropologues : dans des contrées reculées, les hommes se passent des flyers de ses soirées sur la tête pour s’assurer un cheveu dru et luisant. A eu un enfant avec Fulgeance.

Soulist – Myspace
Souleance – Facebook

Freeworker

Togolais d’origine Araméenne, plusieurs fois champion de Lucha Libre. Appelé aussi l’Enfant à la Voix d’Or, ses plus beaux mails d’excuses sont régulièrement lus dans des cafés hype Parisiens (liste contre une enveloppe timbrée).

What The Funk Paris – Facebook
Future Basics Radio Show – Facebook
Future Basics Radio Show Podcasts

Muzul

Né à l’âge de 8 ans, a passé les meilleures années de sa vie dans des geôles de Djakarta où il rédigea son best-seller : « Quelles merdes ! », poignant recueil de chroniques musicales. Déverse fiel et amertume sur simple demande (tarifs dégressifs et prix de groupe).

Boris T

Recherché dans 24 états d’Amérique pour vol de couleurs, Boris quitte Jean Paul Goude en 1983 pour se consacrer à son œuvre magistrale « Liking The Motorhead Mustache Is Not A crime ». Aperçu pour la dernière fois dans une soirée disco dans les années 90 …

Pin It on Pinterest

Share This