Kentaro aura marqué les esprits en septembre 2002 lorsqu’il devient le premier japonais champion du monde DMC : 6min intenses où s’entremêlèrent scratch furieux, b-juggling audacieux et une musicalité sans précédent dans ce genre de compétition. Kentaro ne se fixe pas de barrières quand il mix ou quand il fait des compétitions : hiphop bien évidemment, mais aussi drum’n’bass, house, rock…Il est le digne successeur de Dj Craze, triple champion du monde, qui avait déjà révolutionné le djiing en incluant dans ses routines des disques sortant clairement des classiques breaks beats habituels.

Kentaro a pris son temps pour nous offrir ce premier opus qui comme son nom l’indique a pour but de nous faire pénétrer dans son monde aux influences diverses mais où le scratch prédomine. Notre célèbre Dj a beau être japonais on ressent cependant une forte influence anglaise dans cet album, que ce soit au niveau des invités (New Flesh notamment) que des styles mises en avant (dub, drum’n’bass, 2step). On ne s’étonne donc pas de le retrouver signé sur Ninja Tune.

Il ne faut pas s’attendre ici à un album de scratch music comme ceux de D-Styles ou Q-Bert où tous les morceaux étaient uniquement structurés autour du scratch. On peut quand même voir un clin d’œil à la nouvelle génération de turntablists, Ned Hoddings en tête, dans le très planant « tasogare highway high ». Le reste de l’album s’apparente un peu au travail de DJ Hype, très orienté drum’n’bass, les morceaux « rainy day » et « trust » en sont les parfaits exemples. Les morceaux rappés sont très efficaces et les mc’s choisis par Kentaro s’adaptent parfaitement à ses productions très chargés. Le single « free » en compagnie de Spank Rock, décidément incontournable en ce moment, risque d’occuper pendant de longs mois les bacs des djs hiphop et électro. De même la présence des trop rares Pharcyde et de Fat Jon permettent de montrer que Kentaro n’est pas qu’un technicien des platines mais aussi un producteur doué.

Cet album est donc une bonne surprise, Kentaro a acquis une maitrise technique des platines indiscutable qu’il intègre habilement au sein de ses productions. L’absence d’un morceau invitant ces potes djs manquera surement aux fans de scratch, de même un dvd bonus aurait été le bienvenu pour réellement voir en vidéo de quoi est capable Kentaro. On espère que Ninja Tune a prévu un dvd avec ses lives pour bientôt…

Morceaux favoris:
-Keep on
-Let it go

 Twelv’ pour 90bpm.com

Share This