LE GRAFFITI DE TOULOUSE VIENT DE PERDRE UN DE SES MEILLEURS SOLDATS.

 

C’est par la voie de la Depeche.fr que nous avons appris la disparition de cet artiste emblématique de la ville de Toulouse, âgé de 44 ans, qui avait fait du lettrage en 3D une de ses spécialités. Né à Roubaix, Spazm avait débarqué dans la ville rose en 1998 et y avait découvert le graffiti pour plus jamais le lâcher.

20 ans plus tard, on peut voir ses réalisations et surtout ses fresques un peu partout dans la ville mais aussi en Europe puisqu’il avait pu explorer quelques pays voisins avec le projet Mémoire Industrielle dont le but est d’investir des zones industrielles, des friches ou des lieux désaffectés pour y intégrer dans leur jus des œuvres peintes. D’ailleurs, une nouvelle exposition du collectif serait prévue en septembre prochain à la Cartoucherie. Exposition pour laquelle Spazm avait aussi signé l’identité sonore car il était également DJ et producteur de rap.

 

Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches.