Patron gueudin de L.I.E.S, Ron Morelli est plus souvent connu pour ses frasques en tant que producteur que pour la qualité de ses productions en tant que telles. Sorte de Dada de l’éléctro type Oizo, Morelli questionne sans vraiment rien demander les limites de l’éléctro. Voire du supportable. Résultat : un LP d’à peine plus d’une demie heure, alternant entre l’absurde et le cinglé, la micro-house ou l’enfer industriel. Spit porte son nom en somme : c’est un crachat à la gueule de tout. Une œuvre qui aurait pu être composé par un condamné à mort en groupe de thérapie par l’Art.

Spit sort le 11 novembre en digital et le 25 en vinyle chez l’excellent Hospital Productions. Et Il s’écoute sur Pitchfork Advance.

Share This