Le MC de Brooklyn mort d’une OD en 2004 revoit son gros classique renaître. Return to The 36 Chambers, LP prodigieux ressort en novembre en mode remasterisée et le box-set qui va avec. The Return to the 36 Chambers: The Dirty Version Wallet Box. A voir…

Russel Jones. Le damné de la terre, le cramé de Brooklyn, mort d’overdose en 2004 et instantanement intronisé comme Jim Morrisson du NYC rap. Ol’Dirty Bastard revient 16 ans après la sortie de son classique Return to…avec un beau coup marketing de la part du label Get On Down. Un premier disque proposant la version remasterisée du disque (même si on peut se poser la question de ce que cela apportera, tant le côté dirt dirt de la galette fait sa force) et un deuxième cd présentant raretés, remix et autres instrus et a capellas. A cela la box rajoute un poster, des stickers et un porte-feuille pour aller avec l’ID d’Osiris. Mouais. Get On Down a déjà fait mieux, notemment en terme de réedition d’old school hip-hop et reggae. A voir, si vous êtes fans du Wu.