New York Noise, Art and Music From The New York Underground : un titre vrombissant pour un gros 400 pages clinquant, brillant et passionnant, qui risque vite de devenir le Holly Book de pas mal d?amateurs d?une période faste et flash de la vie du No New York naissant et mourant des années 1980. Photos et textes, un Must-have.

Sans doute non rassasiés de nous avoir blindé tout au long de l’année de sorties discographiques aussi destructrices qu’alléchantes, nos amis londoniens de chez Soul Jazz ont eu la bonne idée pour cette fin 2007 de publier leur premier livre : New York Noise, Art and Music From The New York Underground (Soul Jazz / Discograph).
 
Un titre vrombissant pour un gros 400 pages clinquant, brillant et passionnant, qui risque vite de devenir le Holly Book de pas mal d’amateurs d’une période faste et flash de la vie du No New York naissant et mourant des années 1980.
 
Petit frère visuel et classieux des différentes compilations musicales sorties sous le même nom chez le label / disquaire de Soho, ce livre rassemble des centaines de clichés (exclusifs) et de textes couvrant la période 1978-1988, durant laquelle la pluridisciplinarité à New York allait bon train, entre sculptures ready-made, proto-B-boys et zulus, ciné low-cost de downtown, premières couleurs en galeries et esthétiques post-punk RTMT (« arty empty »). Un bon récapitulatif pour les yeux de cette ébouriffante épopée où Futura 2000, Lady Blue, Basquiat, Bambaataa, Fab Five squattaient les Debbie Harry, Madonna, ESG et autres Liquid Liquid. Et un LL Cool J tout minot capté en pleine danse au grand air.
 
Comme quoi à New York tout vient du rythme et du bruit.
  
Dispo web pour le moment, 34 euros prix conseillé.

Plus d’infos : ici