Pour la quatrième fois, Soul Jazz Records sonde le marécage musical funk de la Nouvelle Orleans, ville qui a fourni une cargaison insensée de musiciens décisifs et où les cloisons entre musiques n’ont jamais existé, jazz, rhythm n’blues et percus de rue n’hésitant pas à fracturer la porte du groove au pied de biche.

Difficiles de ramener de cette exploration autre chose que du crasseux qui, comme un gumbo mijotant depuis des heures, s’accommode d’un tas d’épices pour un rendu unique, à la fois brutal et dansant qui, dès la première écoute, enduit les habits d’une couche de graisse et de saleté. Piano boogie-woogie et beats à la syncope caractéristique, le vaudou se terre plus ou moins discrètement dans ce funk du bayou, condensé d’endroits mal famés, dangereux comme une gnôle de contrebande.

En pleine lumière ou caché derrière la console, les grosses têtes comme Eddie Bo ou Allen Toussaint côtoient des locaux plus confidentiels dans cette livraison où tout n’est pas rare (le Chocolate Milk est un marronnier des compiles), mais où tout est bon.

 

NEW ORLEANS FUNK VOL. 4 : VOODOO FIRE IN NEW ORLEANS 1951-77

TRACKLISTING

01. Eldridge Holmes – Pop, Popcorn Children
02. Gus ‘The Groove’ Lewis – Let The Groove Move You
03. Dave Bartholomew – The Monkey
04. Chocolate Milk – Action Speaks Louder Than Words
05. James K-Nine – Live It Up
06. Lou Johnson – Frisco Here I Come
07. Norma Jean – No Competition
08. James Waynes – Junco Partner
09. David Robinson – I’m A Carpenter (Part 1)
10. The Barons Ltd – Making It Better
11. Johnny Adams – You Make A New Man Out Of Me
12. Clifton Chenier – Party Down
13 .Clifton Chenier – Party Down
14. Bob French’s Storyville Jazz Band – Y’er Comes The Funky Man
15. Joe Haywood – Play Me A Cornbread Song
16. Betty Harris – I’m Gonna Git Ya
17. Chuck Colbert & Viewpoint – Stay
18. Zilla Mayes – All I Want Is You

Pin It on Pinterest

Share This