CHOOSEY A FAIT APPEL A EXILE POUR PRODUIRE SON NOUVEL ALBUM ET VOILÀ CE QUE CELA DONNE AVEC CE PREMIER EXTRAIT.

 

Vous le savez, en Californie il fait beau à peu près toute l’année et coté codes du rap de la côte ouest, la culture lowrider en est la plus emblématique (avec la weed surement). Tout d’abord parce que la caisse est ouverte pour rouler à l’air libre. Et puis parce que c’est l’occasion pour les bonhommes du coin de montrer leur passion pour le tuning. Un tuning hydraulique avant tout (pas forcément avec les huskies sur le capots comme on en trouve en Picardie) pour faire bondir la voiture et renverser sa bouteille d’alcool malté à tous les coups. Mais tout cela représente un art de vivre, celui de rouler tranquille, cheveux au vent. Le lowrider est un prolongement d’une certaine coolitude dans la vie.

C’est l’idée qu’a voulu exprimer Choosey dans le titre « Low Low » qui veut bien dire ce qu’il veut dire. Le rappeur de Los Angeles aime les choses simples et depuis tout petit, il le personnalise par la détention d’un tel véhicule. Car tout le reste devient automatiquement cool.

Cool l’est la prod du morceau (avec des trompettes distinctes peut-être pour rendre hommage aux hispaniques, spécialistes des lowriders) qui est assurée par un autre californien : Exile et dont on sait qu’il a assuré toute la réalisation sonore de leur album commun « Black Beans » déjà disponible ce vendredi 29 mars. Et puis pour rendre le tout encore plus cool, la vieille connaissance Aloe Blacc est venue chanter le refrain.

Bref, tout cela sent bon la Californie et on devrait en avoir la confirmation à la sortie de l’album.

 

Album qui est en précommande partout.