En France on n’a pas de pétrole mais on a du bon krautrock.

En prévision des suppressions de postes chez les professeurs, Romain Turzi compense à sa manière en sortant Education, un grand frisson hors-du-temps comme seuls les musiciens cultivés savent faire.

D’ailleurs Romain, quels sont les dix albums qui changé ton existence?  

1. Can – Ege Bamyasi



C’est par celui-ci que ma fascination pour la German a commencé…. Honneur à la basse et à la batterie, la guitare étant reléguée au simple statut mélodie aérienne et le clavier au statut de nappe, point barre.

Si l’album s’imprègne du psychédélisme ambiant propre à l’époque (1973) il n’en demeure pas moins qu’il ouvre les bases de la musique motorirque en créant l’hypnose par le rythme (et non les paroles).



un MUST HAVE.

Meilleur disque pour fumer des pétards




2. Sonic Youth – EVOL



Album glacial et glaçant, guitares désaccordées et ambiance en noir et blanc. Pas ou peu d’effet (distorsion, delay, flanger) mais toute la magie du disque et continue dans leur approche unique de la guitare et leur façon bien à eux de les accorder (ou de les désaccorder).

Selon Neil Young, la fin de ”Expressway To Your Skull” est la première fois où l’on distingue le "bruit blanc" d’une guitare, faire du "rien", juste tapoter sur son manche pour entendre les cordes vibrer et créer une atmosphère unique.

Meilleur disque pour choisir son frigidaire




3. My Bloody Valentine – Isn’t Anything



Avec cet album, My Bloody Valentine délaisse le rockabilly pour entrer enfin dans le son qui sera par la suite leur marque de fabrique : le SHOEGAZING. 



Où guitares et voix sont noyées dans les reverbs digitalis produisant ainsi des nappes de son uniques et envoutantes.  Enfin la révolution technologique (SPX90 Yamaha : gate reverbe et reverse reverbe) est au service du rock’n’roll. Grâce à ça, même les morceaux folk prennent une couleur unique et idéale pour ouvrir les années 90.



Meilleur disque pour se battre 




4. Steve Reich – Music For 18 Musicians



L’apothéose de l’oeuvre du maître. Après de multiples tentatives (6 pianos, 6 marimbas, four organs, phase pattern, come out etc…) Steve Reich a l’occasion d’appliquer ses propres principes sur un orchestre classique composé de 18 musiciens. A force de répétitions et de larges décalages, la simplicité des patterns joués s’entremêlent jusqu’à créer des mélodies uniquement imaginées par… notre esprit. Et oui l’auditeur entend quelque chose qui n’est pas sur la partition, ce qui fait l’originalité de l’oeuvre… ce qui place Steve Reich en maître absolu (et reconnu) de la musique répétitive, minimaliste et…. Aliénante, tellement elle vous prend le corps et l’âme.



Un chef d’oeuvre absolu, jamais égalé.

Meilleur disque pour se la péter dans un dîner en ville




5. ZZ Top – Tres Hombres



Troisième album du trio texan, il ouvre les voies à un hard rock sadist, un heavy métal couillu et chaleureux sans les artifices de rigueur des années d’après (couleur noir, cheveux longs, guitares pointues).
Avec cet album, il perpétuent les traditions blues et boogie tout en leur faisant prendre une tangente qui les mène vers un ailleurs futuriste.



Meilleur album pour conduire.




6. Kraftwerk : Tour De France LP



Ils ont mis 20 ans à faire ce disque, initialement prévu après “Computerwelt”. Ils refusent de le sortir tant la technologie évolue et ne correspond plus au son qu’ils cherchaient.
Premier album "tout laptop", ce qui n’enlève rien à son charme froid caractéristique des hommes machines. Kraftwerk n’a cessé d’évoluer et de faire évoluer son son parallèlement à la technologie ambiante.



Meilleur disque pour faire du vélo.




7. Ennio Morricone – Citta’ Violenta



Charles Bronson est un personnage sans foi ni loi, un salaud qui tue sans compter et sans savoir aimer. Sur cette atmosphère immorale et sans coeur se joue une musique sensible qui passe de l’arrangement baroque à la guitare qui fut caractéristique de l’Italie fin 70’s. Son tranchant, malsain, clavecin glaçant, voix volontairement non juste… bref, le pannard !



Meilleur disque pour un assassinat.




8. Dopplereffekt : Calabi Yau Space

Album abstrait au possible. C’est à ma connaissance son seul disque sans kick, juste des tableaux sonores pas vraiment joyeux mais qui montrent à quel point l’artiste maîtrise son environnement synthétique. Tout se joue sur l’ambiance, le chaos apparent mais en y écoutant de plus près, on se rend compte de la richesse de l’arrangement, de la précision de l’écriture car il s’agit bien de cela, c’est un album très écrit et composé et non une juxtaposition d’ambiances abstraites. Il faut évidemment quelques écoutes pour s’en rendre compte mais c’est pour moi le meilleur album de musique électronique des 00’s.



Meilleur disque pour envoyer un email.




9. The Maxx – Techno Time



Groupe Belge, période New Beat. L’acid house a envahi les clubs européens mais les belges ne s’en contentent pas, il ralentissent le beat (par erreur au départ) et inventent l’électro molle : "slow is the new fast" disent certains, “aciiiiiiiiiiid” disent d’autres. Eux ils s’en foutent, ils jouent à 90 BPM ce que d’autres feraient à 140. Samples vulgaires, beat FAAAAAT, son de dx7 et TB303 et hop : un tube.



Ah les belges, comme disait Jules César dans Astérix : “de tous les peuples de Gaule, les Belges sont les plus braves”.



Meilleur disque pour faire du jump dans un entrepôt.




10. Motörhead – Motörhead



Moteur Gueule on dit en français. Voilà, Lemmy s’est fait virer de Hawkwind car il leur volait la vedette, ils l’ont abandonné en prison au Canada, continuant leur tournée sans lui. Ils n’auraient pas dû, le gars est rentré en Angleterre, a rencontré deux skinheads et a formé ce groupe qui est devenu ainsi une institution : le trio le plus violent de l’histoire du rock, réconciliant bikers, punks, hardis, skins, rockab’, popeux… Il a réussi à mettre tout le monde d’accord tant leur son est puissant et primal.

Meilleur disque pour faire de la moto.




Bonus track : Primal Scream – XTRMNTR



La tête pleine d’ecstasy, les rockeurs de Glasgow font le lien entre l’énergie couillue de Mötorhead et la techno de Détroit.

L’album le plus violent des 90’s.

Meilleur disque pour se battre avec sa femme.




– Quelle est la meilleur chanson pour conduire?  



Je ne conduis qu’en écoutant des comiques que je rends en CD à la bibliothèque municipale : Jean-Yves Lafesse, Laurent Géra, Les Inconnus… Je sais que ce n’est pas très anglais mais ces gens-là me font rire et quand je conduis, je suis tellement tendu tant il y a de connards sur les routes que j’aime écouter des choses qui me font rire.




Un plaisir coupable? une chanson que tu as honte d’écouter?
 
Tangerine Dream – Song Of The Whale – Part One: From Dawn…  (dans “Underwater Sunlight”) : The ultimate 80’s digital synth tech.
 
Le mauvais goût incarné et le premier disque de romantisme au DX7