Difficile de croire qu’il aura fallu attendre l’intervention salvatrice de quelques Finois soul plus qu’inspirés pour que Willie West sorte un album digne de ce nom, lui qui, en cinquante ans de carrière avait pourtant usiné pas mal de 45 tours.

Difficile aussi de croire que d’un grand gaillard comme ça, sorte un voix douce et limite fragile quand on s’attendrait à de la moquette moelleuse de dix centimètres façon Isaac Hayes. En retenue, tout dans le feutré, avec des cuivres qui ne viennent pas pour distribuer des uppercuts aux premiers rangs, avec une batterie où le pied empesé par le froid nordique martèle la grosse caisse, avec un orgue miraculeux, souvent tapis dans le fond mais capable de passer devant sans trembler : c’est ce genre de production proche de la source que The High Society Brothers Band sert à Willie. Une production soul au goût bluesy, avec toutes qualités de ces albums devenus des mines de samples à sillon ouvert. Ouvert par le somptueux « The Devil Gives Me Everything », « Lost Soul » se referme sur la version instru de ce même titre, suscitant une furieuse envie de rejouer ce disque encore une fois. Comme un cercle vertueux, mais version soul des neiges.

 

 

WILLIE WEST : LOST SOUL
(Timmion Records – 2014)

WILLIE WEST : LOST SOUL

Share This