C’est au sein de la formation berlinoise  Jahcoozi, pratiquant une bass music gorgée de future hip hop et de r&b breaké, que Sasha Perera a fait ses premières armes comme chanteuse. Aujourd’hui, elle nous offre son premier effort solo, Everlast, sous le pseudo de Perera Elsewhere, pour un virage à 180° très loin des sonorités dancefloor de ses débuts. Everlast est une musique voyageuse tirant son essence de divers confluents musicaux, où la folk psyché flirte avec l’electro enfumée, ponctuée de secousses ethniques aux origines vaguement africaines prenant une tournure subtilement expérimentale, Perera Elsewhere faisant serpenter sa voix suave au dessus de ces structures flottantes avec des modulations parfois trainantes qui ne sont pas sans rappeler Gonjasufi, présent sur le titre Giddy, avec qui qui la chanteuse partage le gout pour les ambiances délétères et abstraites. A la manière d’esquisses picturales aux traits fermes et dépouillés, Perera Elsewhere joue au funambule, composant un univers aux éclats fantomatiques qui trouvent leur cohésion et leur lien, au travers de ses vocalises à la sensualité accrocheuse. Si on cherchait à la comparer, on ne pourrait s’empêcher de citer Syd BarrettMaria Topley-Bird, Juana MolinaLeïlaGonjasufi et parfois même Flying Lotus, sans pour autant ressembler à aucun de ces artistes, mais proposant un univers personnel et singulier en perpétuelle suspension, tirant une ligne rouge continue qui aime prendre ses origines dans des terres ancestrales, en communion avec ce que nous sommes aujourd’hui. Une nouvelle étoile est née, illuminant de mille éclats le firmament.

Roland Torres

Perera Elsewhere Everlast / Sorti le 30 octobre chez Friends Of Friends 

 

Share This