PLAISIRS DE FRANCE

530

Mawimbi

"Une danse de guerriers massaïs au milieu de la Fabric à Londres". On n'est jamais mieux résumé que par soi-même n'est-ce pas ? Et c'est ainsi que le collectif Mawimbi s'annonce. Si au détour d'une Concrete (ou...

Villanova


Ho la belle paire ! Quand on sait que ces deux là ont été choisis par Agoria pour jouer sur son char durant la techno parade (adoubement), on se dit que le Lyonnais a toujours un flair intact. Bombe à retardement en puissance, Villanova a failli bosser avec Pharell Williams au bout de trois titres et tournent à qui mieux-mieux dans tous les hotspots après seulement un EP ("Mothafunk" chez Denote) et une poignée de maxis.

Louca


Marvellous Island débute (explose) demain, juste le temps de vous présenter un de ses newcomers qui n'en est pratiquement plus un. S'il n'a encore fait paraître qu'un EP chez Popcorn Records et un autre chez Kaato (et des maxis chez Kulture Room, Time Has Changed, Get Physical et Etiketa), Loulou a déjà tourné avec Jeff Mills, Laurent Garnier, Paul Kalkbrenner, Timid Boy ou dOP. Un beau CV que vous prendrez de plein fouet en live jeudi sur la scène de Loco Dice, par un de nos Plaisirs de France qui pourrait signer sans mal chez Hot Creations ou Desolat un de ces jours.

Et à la suite de votre lecture vous trouverez un mix que Louca a préparé pour vous.

Hello Kurt


Hello Kurt, un curieux nom (mais très poli) dont on ne sait pas très bien qui il salue. Fauve désormais solitaire échappé (temporairement) de la Féline, Hello Kurt déssine dans son coin un futur ascétique à la pop d'en France tout en citant les génies du passé. Entretien autour du contrepoint, de l'hantologie et des jeux-vidéo avec Hello Kurt, un nom que l'on aimerait prononcer plus à l'avenir.

Renart

Ce Renart là ne vole pas dans les plumes des poules (on ne le connaît personnellement en même temps...), ne rode dans aucune basse-cour et ne cherche pas à voler dérober des claquos à des maitres Corbeaux tranquillement installés dans les arbres. Instaurant un part de conte, de naïveté, (l'adorable Conte d'Été) de poésie (au sens littéral) au sein de ses prods, Renart est un des animaux de Cracki les moins faciles à cerner même si on lui prédit un bel avenir au sein du game house et/ou prog.

Soutenu par Rone, R&S, Seth Troxler ou encore Luciano, Renart pourrait être de ceux qui font briller nos couleurs à l'étranger. Trop tôt pour le dire après un EP, on sait déjà que l'animal sait user de sa boite à idées avec élégance.

Trésors


Trésors aurait pu s'appeler The Adrians mais cela aurait été un gouffre en terme d'imagination puisque le duo est à 100% composé d'Adrien (Kanter et Durand). C'est pratique vous me direz. Ils ont finalement optés pour Trésors, le genre de nom qui vous donne envie de creuser (hohoho) et qui ne raconte pas le rapport à Polanski, Interpol ou le bleu turquoise dans leur musique. Ceci-di, tout ça vous l'apprendrez dans notre entretien réalisé à la sortie d'un de leurs concerts par notre intervieweuse italienne Daniella.

Boston Bun

M. Pedro Winter, éleveur de champions, trouve encore de quoi nous surprendre et nous présente Thibault Noyer alias Boston Bun via Housecall (son premier EP): trois titres, trois ecchymoses.

As Patria


Avec un nom pareil on pourrait imaginer qu'As Patria est un groupe de Oï! Corse ou des militants pour une France aux Français. Vous n'y êtes pas du tout, coquins. As Patria, c'est un duo que l'on voit apparaître à l'atelier DEMENTED dans le docu de Resident Advisor sur Paris, donc As Patria c'est de la techno, servie noire comme un café et aussi les organisateurs des soirées Precept de La Machine.

Isaac Delusion : « Il ne faut pas s'enflammer parce qu'on ne sait pas où ca peut nous mener »

Isaac Delusion. Sous ce nom de scène, se cache deux jeunes hommes talentueux, Loïc et Jules. Après un premier EP "Midnight Sun", sorti début 2012 chez l'excellent Cracki et posant les bases de leur pop somnambules, Isaac Delusion continue de nous faire partager ses nuits avec "Early Morning". Comme on place un beau bifton sur leur tête en 2013, nous avons joint Loïc au téléphone, un type qui ne se prend pas la tête et qui malgré le succès naissant, la garde sur les épaules.

Caandides


Aujourd'hui notre Plaisir de France s'appelle Caandides, ils portent le double A et pourrait en décrocher un triple (pas cinq A puisque c'est réservé à l'andouille) à tel point l'entreprise semble fiable. Après un passage à Rock En Seine et un tableau d'honneur sur la compilation "Education Française" en 2012, impossible de penser 2013 sans Caandides, l'Animal Collective, le El Guincho ou le Battles à la Française. Et en fait pas du tout.

O SAFARI : « Comment faire sonner le français ? C'est une vraie question »


Ils sont deux, et viennent de Rennes. La ville des Transmusicales. D'ailleurs, ils étaient à l'affiche de la 34ème édition, qui vient de s'achever. Avec en prime un premier EP, et les compliments de Jack Lang, O Safari devrait réellement exploser en cette année 2013. Bonne nouvelle : Julien (chant, claviers) et Laurent (batterie) ne semblent pas le savoir, et sont donc partants pour passer un bout de matinée en terrasse d'un café. Pour parler de tout, de rien, d'eux. Et d'une seule voix, s'il vous plaît, avec de temps en temps la participation de leur ingé son (et troisième membre) Bastoche.

Madben

Outre le vin, électronique est l'autre produit de nos terroirs que la France exporte sans peine. Avant avant que Madben (Astropolis Rec) ne soit racheté par la Chine ou financé par le Qatar, on le choppe pour tailler une bavette dans le coeur de la bête et faire plus amples connaissances en attendant son live au Rex le 30 novembre prochain en compagnie de Derrick May.

Pin It on Pinterest