poirier-mix

Sakage Kronik / Le beat, le flow, les mots

Le Beat, le flow et les mots. Le fond et la forme en quelque sorte. Voilà le mot d'ordre de cette mix-tape réalisée à l'initiative le groupe du 92, Sakage Kronik. La quasi totalité des instrus sont faites maison, par Aickone de Sakage Kronik et par Toni Brio, rappeur/compositeur du groupe Balistic.
article placeholder

Dj Greyboy / Mastered the Art

Vainqueur du championnat DMC US de la côte Ouest en 1988, Andreas Stevens, alias Greyboy, se fait d'abord remarquer pour ses mixes funky dans tout le sud de la Californie. Cratedigger invétéré, il rencontre Michael McFadin, propriétaire d'un record store et fondateur du label Ubiquity, au début des années 90. Après un premier essai concluant, "Greybreaks volume one"" (label Greyboy) en 1993
article placeholder

DJ Fab / Underground Explorer 2

Ex dj d' EJM, dj Fab officiant désormais au sein de la Caution (Kérozen) et du crew de dj-ing avant gardiste Metalcrabs (aux cotés de Detect et d' Orgasmic le toxicologue), n' est pas le premier venu dans le hiphop et pourtant trop peu reconnu du grand public pour son activisme. Le moins que l' on puisse dire est qu' au vu du tracklisting d'Underground explorer 2, le public skyrockeur ne constitue pas sa priorité, Fab nous escortant pour un périple dans les plus profondes cavités de l'underground.
dj-dont-dance

Mr Lif / Live at the Middle East

''I am so glad to see you tonight...we're here to celebrate the Boston hiphop scene..''. C'est ainsi que Mr Lif introduit ce concert enregistré au Middle East, salle de concert de Boston qui accueille depuis un certain temps les rendez vous de la scène hiphop locale.
article placeholder

Karlito / Contenu sous pression

Distillant ses apparitions solo avec parcimonie et la discrétion de l' espion, label de Dj Mehdi, ayant donné lieu a des perles telles que "T'inquiète"" tiré du ep éponyme ou ""T'es pas assisté""
article placeholder

Wu-Tang / Iron Flag

Nouvel album (collectif ou solo), nouvelle contreverse, nouvelle déception, tel est le cercle vicieux dans lequel s'est enfermé le Wu-Tang Clan depuis 1997 à de rares exceptions prés, victime de sa légende, pris entre le feu des fans d'un seul album ("36 Chambers"") qui ne comprennent pas le sens du mot évolution et celui des éternels satisfaits qui disent amen à chaque produit estampillés Wu
> : le nouvel EP de Max Cooper confirme sa pleine forme

Jeff Spec / Fort Knock

Originaire de Vancouver sur la côte ouest canadienne, Jeff Spec a commencé à rapper en 1991. Il a à peine 12 ans à cette époque, et dès 1995 il enregistre seul ses premiers titres, qu'il distribuera lui même en 1997 sous forme d'albums en série limité.

A la création du label << City Planners >>, il intègre celui ci en étant le cadet de ce label indépendant très prometteur, aux côtés de rookies de l underground tel MOKA ONLY, SICHUAN, SWEET G et ISHKAN. Loin d' être un amateur, Jeff Spec, âgé seulement de 21 ans, a collaboré avec The Pharcyde, the A Team, Frek Sho, Mixmaster Mike, Ice T, Kardinal Offishall, Kool Keith, et Swollen Members. entre autres.

Connu dans sa région, Victoria, il a multiplié les apparitions radio dans des émissions de Hip hop local, tel que"In The Shadows", "Sub Zero" ou"Insomnitrax". Il fait aussi parti de collectifs de proximité comme Conscious Pilots, Isosceles (Saskatoon) et Endangered Species (Calgary).
article placeholder

Chiens de paille / Mille et un fantômes

1998. << Allo Chill ? ouais j ai écouté les instrus là pour taxi, et les trucs gais franchement ça le fait pas.mon cour mes textes comme les temps sont durs/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, tu sais, les tensions durent/ réminiscences sombres au couleur d' améthyste/ mais qu'est tu veux qu' j' te dise, mon âme est triste >>. Ces mots glacials ouvrent la bande originale du film à succès de Gérard Pirès, Taxi, orchestrée par Akhenaton. Aux côtés des espoirs Marseillais tel que Fonky Family, 3ème Oeuil et Carré Rouge, le duo originaire de Cannes balance le meilleur morceau du disque, sombre et majestueusement écrit.
svinkels_bataclan_13-12-2007_kalashnikon_01

Svinkels

C'était une de ces journées où la brume et le béton ne faisait qu'un sur la capitale. A peine réveillé, j'étais déjà dans le métro qui me conduisait vers Bastille où j'avais rendez-vous avec les Svinkels pour une p'tite interview. Nous décidâmes de nous rendre dans un café où là je savais que j'aurais pas dû, dunfin en tout cas pas avec le Svink' ... et c'est grâce à un réflexe inespéré de lucidité avant une noyade mentale qui m'allait être fatale, que j'ai quand même réussi à extirper quelques mots à Baste et Nikkus ...
Alors en attendant impatiemment le prochain album prévu au printemps 2002, 90bpm vous livre quelques délectations verbales de ces << barons de la cuite >> comme dirait l'autre...